Digital – L’impact sur le métier des Dirigeants

Marie Canzano Fondatrice et CEO du cabinet de conseil en recrutement par approche directe Digital Jobs, spécialisé sur les métiers du digital, est venue partager avec nous sa vision de l’impact du digital sur les métiers des dirigeants.

Le digital a profondément impacté les organisations, modifié durablement l’interaction entre une marque et ses clients et bouleversé la gestion de la connaissance au sein des entreprises.

 

L’enjeu global est de passer d’une culture produits à une culture clients.

Pour les dirigeants d’aujourd’hui, la stratégie est devenue totalement 360° :

  • L’intégration de tous les touchpoints des différents canaux de distribution
  • Le développement de services annexes pour renforcer l’expérience clients
  • La fine exploitation des datas
  • Le déploiement de tous les outils d’optimisation de la relation clients
  • En créant une culture agile et collaborative

En terme de management, les nouveaux dirigeants sont amenés à :

  • Insuffler une culture de l’innovation
  • Accepter de travailler dans des écosystèmes plus ouverts
  • Accompagner plus agilement le changement
  • S’inspirer des entreprises digital natives
  • Générer de plus en plus de transversalité en incluant les nouvelles compétences (UX, datascientists……)
  • Porter tout le change management et donc s’attacher aux hardskills autant qu’aux softskills
  • Instaurer le droit à l’erreur pour libérer la créativité et booster l’innovation collaborative
  • Et enfin développer l’expérience collaborateur au même niveau que l’expérience clients.

Il n’y a pas deux organisations similaires. La transformation digitale est gérée tout autant au niveau du Comex, du marketing ou à la DSI. Aujourd’hui le marketing ne peut plus se passer de savoir comment fonctionne un système d’information et le DSI doit comprendre les nouveaux produits digitaux.

On observe une démultiplication des métiers d’experts avec des dénominations parfois floues et des contours de postes mal définis. Dans ce contexte, il est essentiel que les managers connaissent les contenus des métiers du digital et soient capable de gérer ces nouveaux experts.

De manière générale, c’est plutôt le CDO qui porte la responsabilité de la transformation digitale et coordonne les actions des CMO, CIO, COO.

Les exemples de recrutement récents montrent que les parcours des CDO ne sont pas linéaires.

Quelques exemples :

Au Club Med, dans un contexte où la promesse n’était pas suffisamment à la hauteur de la marque, où l’enjeu était de travailler sur des nouvelles méthodes de travail, le choix a été de fusionner les activités IT et marketing et de nommer un profil marketing.

Pour l’Oréal, les enjeux autour de la transformation digitale concernent, la concurrence, le retail et l’évolution de l’organisation.

Chez April Assurances, il s’agissait de développer les canaux directs.

Chez Arkopharma Laboratoire, l’objectif consistait à intégrer des canaux dans la stratégie de vente avec l’intégration d’un profil mixte (tech et market).

Chez Hermes International, le CDO s’occupe de la plateforme marchande.